Cinématiques de Castlevania 64

L'introduction

La Transylvanie, mi-19ème sicèle, dans la province de Wallachia. En ces temps de paix et de prospérité, qui aurait prévu le retour des horreurs de jadis ? Mais les anciennces légendes persistent et bientôt, le pays sera à nouveau plongé dans les ténèbres...
Les gens sont revenus à leur méchanceté et les chaînes, liant l'âme de leur infâme dirigeant, ont perdu toute leur solidité. Dans son sinistre château, il s'extirpe d'un siècle de sommeil forcé... Le comte Dracula revient à la vie !!

apercu
apercu

Partie avec Reinhardt

Reinhardt Schneider... Hériter de l'ancien clan Belmont, chasseur de vampires, son sang le destine à affronter la puissance du Comte Dracula. Armé du fouet sacré de ses ancêtres, le jeune tueur de vampires entame son combat !!

apercu

Partie avec Carrie

Carrie Fernandez... Une jeune fille dotée de grandes facultés magiques. Pressentant le retour de Dracula, elle va seule vers le sinistre château. Elle doit désormais concentrer ses facultés dans sa lutte contre le mal...

apercu

Rencontre avec Dracula dans les tours

DraculaDracula : Misérable vermine, engeance débile... Qui s'oppose au maître des ténèbres mourra. Fais face au destin ! Ho ho ho ho ho.

apercu
apercu

Carrie rencontre Actrise en haut de la salle des horloges

Actrise : Tu m'étonnes ! Etre capable de battre la guerrière Fernandez... Il n'est pas trop tard. Donne ton âme et ta vigueur à Dracula ! C'est bien simple. Tu n'as qu'à sacrifier la vie de cent enfants... J'ai immolé mon propre enfant pour obtenir la vie éternelle !
Carrie BelnadesCarrie : ...Ma mère n'était pas ma vraie mère, elle a donné sa vie pour la mienn. Elle m'aimait vraiment. C'est pourquoi j'étais heureuse. Ton enfant n'a pas reçu d'amour de sa vraie mère... Cela, c'est pathétique...
Acrtise : Oh, tu me rends triste... Tu me regardes comme le faisait mon enfant. Comme c'est triste !
En ce monde, je n'aime personne plus que moi-même !!!

...combat...

Actrise : Je nen peux plus. Tu m'as battue ! Moi ! Moi ! J'ai le pouvoir d'asservir Dracula en personne. Tu n'avais pas la trempe. Dracula le savait. Il t'a utilisé pour me faire obstacle. Dracula, prince du mal... A lui seul je ne pardonnerai pas.

apercu
apercu
apercu

Le combat contre Renon

Voila ce qui arrive lorsque l'on dépense trop... (plus de 30000).

apercu
apercu
apercu
apercu

L'adieu de Renon

apercu
apercu
apercu

Le combat contre Vincent

Vous avez décidément trop trainé et Charlie Vincent est désormais un vampire !

apercu
apercu
apercu

Le combat contre Dracula

???? : Ho ho ho ho ho ho. Ver ! Oses-tu t'opposer au pouvoir de la nuit ? Cherches-tu à mourir ?

...Dracula apparaît...

DraculaDracula : Comme tu veux ! Viens, je vais te déchirer, membre par membre !

apercu
apercu

La bonne fin de Reinhardt

Merci Shyma X !

r_bf_00
r_bf_01
r_bf_02
r_bf_03
r_bf_04
r_bf_05
r_bf_07
r_bf_08

La mauvaise fin de Reinhardt

Voici la fin du jeu si vous êtes trop lent avec Reinhardt.

DraculaDracula : Arrgghhh !!! Urgh. Ugh. Hah. Ah. Ah hah ah ah ah ha !! Pensais-tu donc avoir gagné ? Sauver le monde n'est pas si simple... Créature pitoyable ! Comment oses-tu défier mes pouvoirs néfastes ? Triomphe des ténèbres ! Crève. pauvre débile !! Ho ho ho ho ho !!
Reinhardt ShneiderReinhardt : Rosa ... Je te vengerai...

... Malus entre dans la salle...

Reinhardt ShneiderReinhardt : Malus !!
MalusMalus : Dracula est-il mort ?
Reinhardt ShneiderReinhardt : Ah...
MalusMalus : Es-tu sûr que Dracula ne reviendra jamais ?
Reinhardt ShneiderReinhardt : Et bien ... Cela dépend de ce que nous, humains, nous ferons à l'avenir.

Reinhardt ShneiderReinhardt : Dracula, le prince du mal a disparu dans un abîme ténébreux. Mais les désirs malins de l'humanité risquent de causer son retour. Tant que je vivrai... Non, même après ma mort, je continuerai ma lutte contre lui. Ceci est le devoir de quiconque hérite du sang des Belmont. Le retour de Dracula viendra longtemps après ma mort. Mais peu importe quand ce sera, un nouveau héros le combattra. Peut-être que ce sera même ce jeune-ci.
MalusMalus : Quoi ?
Reinhardt ShneiderReinhardt : Oh, ce n'est rien. Viens, rentrons.